mercredi, 22 novembre 2017

Centre de Gestion de la Qualité de l'Air

     Indice Qualité Air du 17 Novembre 2017   

indice moyen

                                                                                           Plus d'informations sur le CGQA

barre4

Centre de Gestion des Urgences Environnementales

Centre Régional des Conventions de Bâle et de Stockholm pour les pays d'Afrique Francophone

Médiathèque

Vidéos

Partenaires

 logo30ans anacim  japon
 cetud  pnud ambassadefrancesenegal
 sonatel  unioneuro logo FEM
UNECA logo usaid Banque mondiale
logo PAD  fonds vert Climat  logo coopération allemande
 logopnue  unfcc  digizlogo
 logo FND  logofondsmultilateral  COMNACC VALIDE (1)
Le Président Macky SALL à la COP 23 : Nous avons pris le chemin inverse
COP 23 du 06 au17 Novembre 2017 à Bonn (Allemagne) sous la Présidence des îles FIDJI
Célébration de la Journée Mondiale de l’Ozone 2017 à Joal –Fadiouth : Une journée de restitution, une caravane, un NGEL et un panel scientifique au menu
Une méthode de protection douce dite « ensablement » sauve le village de Pilote Barre dans le Gandiolais
Activités de remblais dans la zone du technopole : Le CGUE et la Section Environnement de la Gendarmerie organise une visite de constat
Projet d’élaboration d’un plan d’action national du mercure dans le secteur de l’extraction minière artisanale et à petite échelle d’or
BRS COPs 2017 : Gestion des Produits Chimiques toxiques et des déchets dangereux
Suivi environnemental - Une mission Conjointe de la DEEC- PNUD/PUDC a visité les réalisations du PUDC dans Cinq régions
COP 12 de la convention d’Abidjan du 27 au 31 mars 2017, à Abidjan
Qualité de l'air à Dakar - Début de la campagne de mesure de la pollution automobile

Lors de la Cérémonie d’ouverture de cet atelier qui a eu lieu, le 06 février 2017, dans la salle de  Conférence des locaux annexes de la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés, sis au 106 rue Carnot, Mme Mariline DIARA, Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC)  a souligné la nécessité pour le Sénégal de mettre en œuvre des activités post-ratification de la Convention de Minamata sur le mercure

Elle a aussi expliqué que "la problématique du mercure est certes d’ordre environnemental et sanitaire, mais également économique eu égard à son large spectre d’utilisation dans un bon nombre de secteurs marchands". 

Pour rappel, la Convention de Minamata sur le mercure, adoptée le 10 octobre 2013 lors de la Conférence diplomatique de Kumamoto (Japon), a été ratifiée par le Sénégal le 3 mars 2016. Suite à cette ratification et pour faciliter la prise de décision politique et stratégique, et hiérarchiser les domaines pour les interventions futures en préparation de la mise en œuvre de ladite convention, le Sénégal a, grâce à l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et l’appui technique de l’Institut des Nations Unies pour la Recherche et la Formation (UNITAR), initié des études dont les résultats serviront de base à l'établissement du profil national du mercure et du rapport sur l’évaluation initiale de la Convention de Minamata.