jeudi, 27 juillet 2017

Centre de Gestion de la Qualité de l'Air

     Indice Qualité Air du 25 juillet  2017   

indice Moyen Cgqa

                                                                                           Plus d'informations sur le CGQA

barre4

Centre de Gestion des Urgences Environnementales

Centre Régional des Conventions de Bâle et de Stockholm pour les pays d'Afrique Francophone

Médiathèque

Vidéos

Partenaires

 logo30ans anacim  japon
 cetud  pnud ambassadefrancesenegal
 sonatel  unioneuro logo FEM
UNECA logo usaid Banque mondiale
logo PAD  fonds vert Climat  logo coopération allemande
 logopnue  unfcc  digizlogo
 logo FND  logofondsmultilateral  COMNACC VALIDE (1)
Projet d’élaboration d’un plan d’action national du mercure dans le secteur de l’extraction minière artisanale et à petite échelle d’or
Journée Mondiale de l’Environnement 2017
BRS COPs 2017 : Gestion des Produits Chimiques toxiques et des déchets dangereux
Lutte contre les changements climatiques : Validation des études techniques de la contribution déterminée au niveau national (CDN)
Suivi environnemental - Une mission Conjointe de la DEEC- PNUD/PUDC a visité les réalisations du PUDC dans Cinq régions
COP 12 de la convention d’Abidjan du 27 au 31 mars 2017, à Abidjan
Qualité de l'air à Dakar - Début de la campagne de mesure de la pollution automobile

La Convention d’Abidjan pour la protection, la gestion et le développement de l'environnement marin et côtier de la côte atlantique de la région de l'Afrique de l'Ouest, centrale concerne actuellement les pays suivants : Angola, Bénin, Cameroun, Cap-Vert, Côte d'Ivoire,Guinée équatoriale, Gabon, la Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mauritanie, Namibie, Nigeria, République du Congo, République Démocratique du Congo, Sao Tome e Principe, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud et Togo.

Le thème de la 12ième COP était «La politique intégrée de gestion des océans en Afrique»

La conférence s’est déroulée en deux parties : un segment des experts tenu du 27 au 29 mars et un segment des ministres tenu les 30 et 31 mars. 

Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdoulaye Baldé, était présent accompagné de Mariline Diara, Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) et de Dior Sidibé Diédhiou, chef de la division « Gestion du littoral » de la DEEC.

Mr Abou Bamba, coordonnateur de la Convention d’Abidjan, a affirmé que la gestion intégrée des océans est un processus dynamique, étant donné la nature évolutive de l'environnement marin et côtier, ainsi que les impacts de l’action humaine qu’il subit. Il était donc nécessaire de rassembler toutes les parties prenantes pour identifier les problèmes et les enjeux, ainsi que les solutions possibles et de formuler les objectifs à atteindre.

 Lors de cette COP 12, les projets de décision ont été passés en revue par les experts, y compris le texte de la convention puis adoptés lors du segment ministériel.

 Ainsi les projets de décision sur « l'interface entre les eaux douces, les écosystèmes marins et côtiers », « la gestion durable des écosystèmes de mangrove dans la zone d'influence de la Convention d'Abidjan », « les normes environnementales pour les activités d'exploration et d'exploitation liées au pétrole et au gaz au large des côtes des États parties », « le commerce illicite, trafic illicite, consommation et autres utilisations de la faune et de la flore marines et côtières protégées, en danger et / ou vulnérables» ainsi que sur «l’Alliance des parlementaires et des élus locaux à l'appui de la Convention d'Abidjan» ont été approuvés avec amendement.

 D’autres projets de décision portant sur les questions financières, sur l’érosion côtière et les changements climatiques, sur la gestion durable des lagunes, entre autres, ont été adoptés sans amendement. 

La COP 12 a été précédée le 26 mars 2017 par une réunion organisée par la Banque Mondiale relative au programme WACA  (West AfricaCoastal Areas – Zones Côtières Ouest Africaines)

 Les pays présents étaient : la Mauritanie, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria et Sao Tome e Principe

 L’objectif de cette réunion était d’échanger sur les actions appropriées pour une bonne gestion de la zone littorale des pays du programme WACA.

Il a également été question du fonds de préparation du projet  mis à la disposition des pays pour l’adaptation aux risques côtiers.

La requête du Sénégal est déjà parvenue à la Banque Mondiale.                                            

Un atelier organisé par le projet biodiversité et changement climatique en Afrique de l’Ouest (Wa-BICC) a également été organisé le samedi 1er avril 2017

L’objet de la rencontre était d’informer les pays parties à la convention du partenariat entre le Wa-BICC et la convention d’Abidjan.

Le projet Wa-BICC est financé par l’USAID pour 5ans.  Il appuie la Convention d’Abidjan dans la mise en place de son centre de données et dans l’élaboration et la mise en œuvre du système de suivi évaluation de la Convention d’Abidjan.

Wa-BICC participe aussi entre autres, à la lutte contre le trafic des animaux en Afrique de l’Ouest, contre la dégradation, la déforestation et la perte de la biodiversité.

Parmi les partenaires de Wa-BICC, on peut citer : la CDEAO, la Convention d’Abidjan, l’Union du fleuve Mano.