mercredi, 22 novembre 2017

Centre de Gestion de la Qualité de l'Air

     Indice Qualité Air du 17 Novembre 2017   

indice moyen

                                                                                           Plus d'informations sur le CGQA

barre4

Centre de Gestion des Urgences Environnementales

Centre Régional des Conventions de Bâle et de Stockholm pour les pays d'Afrique Francophone

Partenaires

 logo30ans anacim  japon
 cetud  pnud ambassadefrancesenegal
 sonatel  unioneuro logo FEM
UNECA logo usaid Banque mondiale
logo PAD  fonds vert Climat  logo coopération allemande
 logopnue  unfcc  digizlogo
 logo FND  logofondsmultilateral  COMNACC VALIDE (1)

Définition de l’adaptation aux changements climatiques

Le concept d’adaptation est défini par le Troisième Rapport d’évaluation du GIEC comme "l’ajustement des systèmes naturels ou humains en réponse à des stimuli climatiques ou à leurs effets, afin d’atténuer les effets néfastes ou d’exploiter des opportunités bénéfiques."

Différents types d’adaptation

Adaptation spontanée : adaptation à une contrainte climatique par une réponse immédiate et non réfléchie d’un point de vue stratégique ;

En pratique, la notion d’adaptation spontanée n’est pas toujours simple à isoler : pour définir de manière pragmatique les actions d’adaptation spontanée, on peut considérer qu’elles correspondent à une adaptation réalisée par les acteurs socio-économiques (sans intervention publique en référence au changement climatique) de manière indépendante sans que cela entraîne de changements radicaux (suppression d’activité, déplacement de population, etc.).

Adaptation planifiée : adaptation qui résulte de décisions stratégiques délibérées, fondées sur une perception claire des conditions qui ont changé - ou qui sont sur le point de changer - et sur les mesures qu’il convient de prendre pour revenir, s’en tenir ou parvenir à la situation souhaitée.

 Bassin de rétention de Montrolland maraichage dans le kolda  vallée rizicole de Fayil  project intac 

Quelques Projets d"adaptation réalisés au Sénégal

  • -       Adaptation des zones côtières aux changements climatiques (ACCC), financement PNUD
  • -       Adaptation des Zones Vulnérables à l’Erosion Côtière (PAZVEC), financement du fonds d’Adaptation
  • -       Intégration de l’adaptation au changement climatique dans le développement durable au Sénégal (INTAC), financement du Japon
  • -       Gestion Intégrée des zones côtières (GIZC), financement Union Européenne
  • -       Gestion des Risques de Catastrophes et d’adaptation au changement climatique, financement Banque Mondiale
  • -       Gestion des Eaux Pluviales et d’adaptation au changement climatique, financement Fonds Nordique/Banque Mondiale
  • -       Projet « Climate Change Agriculture and Food Security” (Changement climatique, Agriculture et Sécurité Alimentaire), financement FAO
  • -       Renforcement de la résilience au Sahel (P2RS), financement BAD

1-      Tableaux de quelques réalisations  en matière d’adaptation

Secteurs Actions / infrastructures Acteurs
Zone côtière

-       Ouvrages de protection côtière

-       Digues et mur de protection

-       Reboisement au niveau du littoral

-       Loi sur le littoral

DEEC, REPES, ENDA, Green Senegal,

Agriculture/

Ressources en Eau/Elevage

-        Ouvrages de lutte contre la salinisation des terres

-        Lutte contre la dégradation des terres

-        Aménagements de bas-fonds et bassins versants

-        Digues anti-sel

-        Aménagements hydro-agricoles

-        Pratiques de gestion durable des terres

-        Agroforesterie

-     Bassins de rétention, mares pastorales…

DEEC, PAPIL, DBRLA, ANGMV, PROGEDE, Service des Eaux et Forêts, INP, ISRA et autres acteurs.
Gouvernance locale

-       Elaboration de plans climat territoriaux intégrés (PCTI) (cartographie de la vulnérabilité des zones, bilan carbone)

-       Mise en place et Formation des COMRECC

TACC, PNUD, Entente Ferlo, Région de Fatick, Région de Dakar,

DEEC/COMNACC

Gestion des Risques et Catastrophes

-       Mise en place d’un centre opérationnel de gestion interministériel des crises conditionné par un système d’alerte précoce intégré (SAP)

-       SAP des inondations

-       Mise en place d’ouvrages sous dimensionnés  contre les inondations

DPC, ANACIM, DEEC, HASSMAR, DARZI, ADM, ONAS,

Pêche et biodiversité

-       Création d’Aires Maires Protégées

-       Développement de l’Aquaculture

-       Réserves Naturelles Communautaires

DPM, DAMCP, DPN, UICN, ANA

 A la suite du PANA, il a été élaboré de nouvelles directrices communément appelées les Plans Nationaux d’Adaptation (PNA) depuis la 16ème Conférence des Parties sur les changements climatiques (CdP16) tenue à Cancun en 2010, au Mexique. Ainsi, l’adaptation aux changements climatiques est devenue une étape habituelle et nécessaire de la planification à tous les niveaux.

Selon la décision 5/CP.17, l’objectif du processus PNA est de :

-          réduire la vulnérabilité aux incidences des changements climatiques en renforçant les capacités d’adaptation et la résilience ;

-          faciliter l’intégration de manière cohérente de l’adaptation aux changements climatiques dans les politiques, programmes et stratégies de planification du développement dans tous les secteurs concernés ;

Dans le cadre de l’élaboration de son PNA, le Sénégal compte étudier la vulnérabilité au changement climatique sur les moyens et longs termes des secteurs suivants: l’agriculture, les ressources en eau, l’élevage, les zones côtières, la biodiversité, la pêche, la santé, le tourisme, les infrastructures et services de transport, la gestion des risques de catastrophes (inondations) .