mardi, 16 janvier 2018

Centre de Gestion de la Qualité de l'Air

     Indice Qualité Air du 12 Janvier 2018  

indice moyen

                                                                                           Plus d'informations sur le CGQA

barre4

Centre de Gestion des Urgences Environnementales

Centre Régional des Conventions de Bâle et de Stockholm pour les pays d'Afrique Francophone

Partenaires

 logo30ans anacim  japon
 cetud  pnud ambassadefrancesenegal
 sonatel  unioneuro logo FEM
UNECA logo usaid Banque mondiale
logo PAD  fonds vert Climat  logo coopération allemande
 logopnue  unfcc  digizlogo
 logo FND  logofondsmultilateral  COMNACC VALIDE (1)

Cadre juridique

Un atelier de Formation sur le «Contrôle des substances appauvrissant la couche d’ozone » s’est ouvert ce 13 Décembre 2017   à l’Ecole Nationale des  Douanes .Cet atelier  de deux jours entre dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole de Montréal relatif aux Substances Appauvrissant la couche d’Ozone (SAO). Prenant la parole au nom du Directeur Général  des Douanes Sénégalaises, le Chef de la Division de la Formation,  le Lieutenant-Colonel Habib Ampa F. DIENG  a remercié les autorités du Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD)  pour l’opportunité qui est offerte aux agents de la Douanes à travers cette formation avant d’appeler à la prise de conscience réelle des agents des douanes     ‘’ Nous avons notre rôle à jouer ,il faut que nous en prenions de plus en plus conscience parce qu’on se rendra compte de notre responsabilité, le jour où il y’aura problème ‘’ a-t-il déclaré . A sa suite, Madame Reine Marie Coly Badiane, coordonnatrice du Programme national ozone a, au nom de la Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés, empêchée, remercié  la Direction Générale des Douanes et  magnifié le travail important que les services des douanes sont en train  d’abattre, dans l’atteinte des objectifs fixés par le Protocole de Montréal .Elle a ,avant de déclarer ouvert cet atelier de formation, appelé à beaucoup plus de vigilance de la part des douaniers car  dans la stratégie d’élimination (SAO),la réglementation joue un rôle important et que «  même si le Sénégal consomme les  SAO à travers un système de quota ,on se rend compte qu’il y a encore des  SAO qui passent  par les frontières , ce qui perturbe le bon déroulement du calendrier d’élimination des substances appauvrissant la couche d’ozone au Sénégal ».

Un atelier de Formation sur le «Contrôle des substances appauvrissant la couche d’ozone » s’est ouvert ce 13 Décembre 2017   à l’Ecole Nationale des  Douanes .Cet atelier  de deux jours entre dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole de Montréal relatif aux Substances Appauvrissant la couche d’Ozone (SAO). Prenant la parole au nom du Directeur Général  des Douanes Sénégalaises, le Chef de la Division de la Formation,  le Lieutenant-Colonel Habib Ampa F. DIENG  a remercié les autorités du Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD)  pour l’opportunité qui est offerte aux agents de la Douanes à travers cette formation avant d’appeler à la prise de conscience réelle des agents des douanes     ‘’ Nous avons notre rôle à jouer ,il faut que nous en prenions de plus en plus conscience parce qu’on se rendra compte de notre responsabilité, le jour où il y’aura problème ‘’ a-t-il déclaré . A sa suite, Madame Reine Marie Coly Badiane, coordonnatrice du Programme national ozone a, au nom de la Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés, empêchée, remercié  la Direction Générale des Douanes et  magnifié le travail important que les services des douanes sont en train  d’abattre, dans l’atteinte des objectifs fixés par le Protocole de Montréal .Elle a ,avant de déclarer ouvert cet atelier de formation, appelé à beaucoup plus de vigilance de la part des douaniers car  dans la stratégie d’élimination (SAO),la réglementation joue un rôle important et que «  même si le Sénégal consomme les  SAO à travers un système de quota ,on se rend compte qu’il y a encore des  SAO qui passent  par les frontières , ce qui perturbe le bon déroulement du calendrier d’élimination des substances appauvrissant la couche d’ozone au Sénégal ».

L’avion présidentiel a  atterri sur le tarmac de l’aéroport de Cologne  le mardi 14 novembre 2017 dans l’après-midi peu avant 18h.

Le mercredi 15 novembre 2017, jour du Haut Segment, le Président Macky SALL a prononcé son discours à 16h30mn du haut de la tribune des chefs d’Etats.

A 18 heures, il est passé au stand du Sénégal où il s'est entretenu avec la délégation sénégalaise. Devant les experts, Mme Mariline DIARA, Directrice de l'Environnement et  des Etablissements Classés a, au nom du Ministre de l’Environnement et du Développement durable,  prononcé un mot de bienvenue à l'endroit du Président  et a fait un résumé de l'état d'avancement des négociations.

Dans sa réponse, le Président Macky SALL est largement revenu sur les enjeux des changements climatiques pour les pays africains et sur le mix énergétique au Sénégal qui va dans le sens de la réduction des Gaz à effet de serre. Il a aussi encouragé  et félicité la délégation sénégalaise. A  20h, il a rencontré la communauté sénégalaise  à  Cologne  avant de  quitter l’Allemagne dans la matinée du 17 novembre  pour Dakar.

Télécharger ici l’intégralité du discours 

Paris, la capitale française abrite  le sommet Climat. Ce sommet mondial  a pour objectif de renforcer les sources de financements pour lutter contre le changement climatique. Le « One Planet Summit », c’est son nom, regroupe une  cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernements, parmi eux le Président Emmanuel Macron et une bonne douzaine de présidents africains. Pour le compte du Sénégal, le Ministre de l’Environnement et du Développement durable Pr Mame Thierno Dieng accompagné de la Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés représente  le Président de la République son Excellence Macky Sall. Il est noté la présence des présidents Ali Bongo et Alassane OUTTARA à cette rencontre internationale. Le Sénégal participe activement à ce sommet complémentaire à la Cop dans la dynamique de recherche des solutions pour la transition énergétique des territoires, sur le chemin inévitable  d’une économie  bas-carbone, sur les moyens de mobiliser les financements publics et bien sûr comment verdir cette finance  privée.
Il  se déroule ce mardi 12 décembre à Boulogne-Billancourt en banlieue parisienne.

 

Le Dr Mame Thierno Dieng est le nouveau Ministre de l'Environnement et du développement durable (MEDD). La cérémonie de passation de service avec son prédecesseur Abdoulaye Bibi Baldé s'est déroulée dans l’après –midi du jeudi 21 septembre 2017  à la salle de réunion  du MEDD. Pour l'occasion, le ministre sortant a listé pour son successeur les défis auxquels l'environnement est confronté au niveau national et international, tout en faisant de façon exhaustive l’état des réalisations à ce jour dans le secteur. Le nouveau ministre a profité de cette cérémonie pour décliner ses ambitions à la tête de ce département.